« De l’eau tiède sous un pont rouge » de Hemmi Yô

De l’eau tiède sous un pont rouge, de Hemmi Yô n’avait pas encore été traduit en Français. Et voilà ! Merci au traducteur Silvain Chupin de s’être attelé à la tâche, et à Yago d’avoir travaillé sur cette édition.
Notons bien que ce livre, baignant dans une atmosphère troublante, contient en tout trois textes : « De l’eau tiède sous un pont rouge », « Caravane de nuit » et « Music Wire ».
Résumé :

« Tokyo au mois de juin, pendant la saison des pluies. Saeko est une jeune femme gracile et secrète. C’est aussi une kleptomane. Un jeune homme la surprend en train de voler dans un supermarché et la suit jusque chez elle. Elle habite la maison après le pont rouge, là où mer et rivière se rejoignent. C’est là que le narrateur découvre la troublante « malédiction » dont Saeko est victime. Fasciné, il accepte de la « soigner »… Un récit étrange, servi par une écriture précise et réaliste. Suivi de Caravane de nuit, une mystérieuse équipée nocturne, en compagnie de deux prostituées vietnamiennes et de leur souteneur, et de Music Wire, ou comment la soudaine irruption d’un généreux inconnu va faire basculer le quotidien bien réglé d’une famille ordinaire.« 

Adapté au cinéma par Shohei Himamura, le réalisateur de L’Anguille (Palme d’Or 1997), De l’eau tiède sous un pont rouge fut sélectionné au festival de Cannes en 2001.
Voici la bande annonce :

DE L’EAU TIÈDE SOUS UN PONT ROUGE
de Hemmi Yô
Parution : mars 2011
www.editions-yago.com
Prix : 19€
ISBN 978-2-916209-86-9
Diffusion : Harmonia Mundi
Couverture et composition graphique : Laurie Thinot

Laisser un Commentaire